Le Railleur Picard
Retour à la normale
Samedi 1 novembre
Un accord a été trouvé entre les syndicats et la SNCF au niveau national. La circulation des trains redeviendra normale en milieu de semaine. Dès lundi 3 novembre, le train de 7h13 au départ de Beauvais et le train de 18h35 au départ de Paris circuleront. L’expérimentation de l’ANS va donc se mettre en place sur notre ligne.

Nous vous demandons de continuer à nous signaler tout incident qui pourrait survenir sur votre trajet (incivilités, incidents techniques…).

Action Non Sécurisée Voyageurs en colère
Vendredi 24 octobre

L’ANS ne se traduit pas de la même manière selon où on se place.
Pour la SNCF, ANS signifie Accompagnement Non systématique.
Sa mise en place s’est traduite pour les voyageurs en Action Non Sécurisée.
Transformons-la en Action Non Stop.

Signez la pétition mis en place par un collectif de voyageurs qui dénonce cette situation insupportable.
JE SIGNE LA PETITION EN LIGNE


Envoyez un mail de mécontentement à la région. (voir article ci-contre)
J’ENVOIE MON COURRIER A LA REGION

Le collectif de voyageurs à envoyé un courrier à la SNCF, au conseil régional, à des élus.
Voir le courrier

Jeudi 23 octobre
Depuis le 6 juillet, la situation sur la ligne Paris Beauvais s’est dégradée.
Tous les jours des trains sont supprimés, des trains sont en retard. Nous voyageons debout.
Lors des différents comités de ligne les voyageurs, associations et salariés avaient exprimé leur opposition à la mise en place de l’ANS. Une pétition signée par 3770 voyageurs a été remise. Un rapport du CHST alertait sur les dangers à mettre en place cette nouvelle organisation. Le problème de la fragilité de la vidéo sur les trains étaient connus. Malgré tous ces signaux, l’ANS a été mis en place. Devant la dégradation de la situation, nous avons fait un courrier à la région : une réponse nous a été adressée mais n’a rien apportée de nouveau. Ah si , Monsieur GEWERC s’est fendu d’un courrier à Monsieur PEPY. Pour quel résultat ?
Puisque rien ne bouge faisons bouger les choses ! Montrons notre mécontentement !
Pour commencer, nous vous proposons de remplir pour vous un courrier qui sera adressé à la région pour demander le rétablissement d’un service normal. Vous n’aurez qu’à saisir votre nom, votre prénom, votre adresse mail. Après votre validation du contenu, il sera envoyé en votre nom.
Montrons que nous en avons ras le bol !
Si cette première action ne rencontre pas d’écho nous passerons à l’étape suivante pour nous faire entendre.
On ne nous dit pas tout.
Un article est paru dans Le Parisien du 24 octobre 2014 où Monsieur Gewerc déclare ne plus payer la SNCF.

Le président de la région Picardie ne veut plus payer la SNCF tant que le service ne redevient pas normal sur la ligne Paris-Beauvais. Si le constat sur les dysfonctionnements fait par Monsieur Gewerc est exact, ces affirmations manquent de précisions.

Ainsi quand monsieur Gewerc dit " Chaque jour plus de 6000 trains circulent sans accompagnement systématique , dont plusieurs lignes TER similaires à Paris Beauvais". C’est vrai, mais on ne nous dit pas tout. Combien de lignes TER similaires à Paris Beauvais circulent en ANS ? Etant donné que 6000 transiliens circulent chaque jour, il y. doit y avoir peu de TER à priori sans accompagnement. Ensuite Monsieur Gewerc déclare "Il n’y a aucune raison que ce qui fonctionne ailleurs ne fonctionne pas en Picardie". C’est très vague. Encore une fois, on ne nous dit pas tout. Dans quelles régions cela fonctionne ? Pour l’instant, le conseil régional nous a cité l’axe Paris Chartes, c’est peu. Puis à propos des incidents techniques, il déclare "Enfin, des problèmes techniques sans lien avec l’expérimentation sont venus noircir un peu plus le tableau ces dernières semaines. ". C’est en partie vrai, on ne nous dit pas tout. Les problèmes de caméra dans les trains qui n’avaient pas d’impact auparavant sur le départ des trains sont devenus maintenant une nouvelle cause d’annulation de train. Çà c’est produit 2 fois ces 2 dernières semaines, peut-être plus car on ne nous dit pas tout. La direction régionale de la SNCF dit avoir pris acte de la décision de la région. Nous tombons encore une fois dans des déclarations très générales. La SNCF déclare " L’accompagnement non systématique a été mis en place sans difficulté, un peu partout en France ». "Un peu partout", comment doit-on traduire cela. Effectivement, partout c’est beaucoup mais un peu c’est presque rien. Avouez que çà manque de précision. Encore une fois on ne nous dit pas tout. Concrètement, il y a des régions où la mobilisation des usagers a été payantes : Lyon, Clermont-Ferrand, Metz-Nancy……. Une pétition est en cours dans la région Bretagne sur le sujet. La région Nord Pas De Calais a refusé la mise en place de l’ANS sur ses TER.

Faudra-t-il une action nationale avec les autres régions pour être entendu ?
Rassemblement contre la suppression des chefs de bord à Amiens du 08 septembre
Samedi 13 septembre
Envirion 300 personnes étaient présentes lundi 8 septembre pour manisfester contre la suppression des chefs de bord dans les trains. Les syndicats puis les usagers ont été reçus par Claude GEWERC. Le compte rendu de cette entrevue est consultable sur le site de l’association LUTECE.
Lire le compte rendu sur le site LUTECE
Suppression des contrôleurs sur la ligne Paris Beauvais : Bientôt 2 mois de galère
Lundi 1er septembre
Depuis le 6 juillet la SNCF tente, dans le cadre de la nouvelle convention signée par le Conseil Régional, de mettre en place une nouvelle organisation dans le but de diminuer ses coûts en réduisant les effectifs affectés au service voyageur et au contrôle à bord des trains et de réorganiser la lutte anti-fraude. Ainsi, les chefs de bord qui étaient systématiquement présents et parfois assistés d’autres agents, seront remplacés par des brigades de contrôle, dans un nombre très limité de trains.

Les conducteurs font jouer leur droit de retrait, estimant, en s’appuyant sur leur expérience de la ligne et un rapport d’expertise mettant en évidence les risques liés à l’ANS, ne pas être en sécurité. Les derniers évènements semblent leur donner raison : présence de fumeurs dans certains trains, incident qui aurait pu se terminer tragiquement fin juillet à Domont (voir article suivant). De plus, la direction SNCF et la Région n’ont pas tenu compte de l’avis des usagers qui étaient 3770 à signer la pétition lancée par plusieurs associations et collectifs d’usagers.

Pourquoi mettre en place cette nouvelle organisation en faisant fi des avis du personnel SNCF mais aussi de celui de 3770 voyageurs ? Comment la SNCF peut-elle ignorer la grave agression dont a été victime en 2009 un ACT et les incivilités quotidiennes subies par les usagers ? Comment la SNCF ne peut-elle tenir compte de l’incident de DOMONT ? Le seul argument que nous donne la direction SNCF est la réduction des coûts. La sécurité des personnes aurait-elle un prix ? Ne s’agit-il pas tout simplement d‘éviter le débat qui n’a jamais eu lieu sur le problème de fond ? Notre sécurité

Il est évident qu’en cas d’incident, nous pourrons invoquer les circonstances aggravantes contre la SNCF puisqu’elle n’aura pas tenu compte des évènements du passé, des alertes des usagers et des salariés de la ligne. La SNCF ne pourra en aucun cas évoquer le caractère imprévisible d’un évènement sûreté sur cette ligne pour s’exonérer de son obligation de résultat en matière de sécurité.

Mais, n’attendons pas d’arriver à cette situation, exigeons le retrait pur et simple de ce projet. Venez manifester le lundi 8 septembre à 11h30 devant le Conseil Régional à Amiens votre exaspération face à la situation intolérable que nous vivons depuis le 6 juillet.
Incident de Domont
Lundi 1er septembre
Fin juillet suite à un incident caténaire, un train de la ligne Paris Beauvais est bloqué près de la gare de DOMONT. L’arrêt prolongé du train provoque une panne de batterie. Suite à cet incident et en l’absence totale d’information, des voyageurs descendent sur les voies alors que la circulation n’est pas interrompue. Le conducteur, occupé par son dépannage, n’a pas constaté immédiatement que des voyageurs avaient ouvert les portes et quitté son train. Heureusement, aucun accident ne s’est produit. Les conséquences auraient pu être dramatiques.
Une journée de galère en vue
Mercredi 11 décembre
Peu de trains circuleront demain jeudi 11 décembre. Aucun train ne circulera sur l'axe Beauvais Le Tréport. Un service de car est mis en place.
Voir les horaires du 12 décembre pour Paris Beauvais
Voir les horaires du 12 décembre pour Beauvais Creil
Voir les horaires du 12 décembre pour Beauvais Le Tréport
Signez la pétition
Lundi 18 Novembre
Pétition : NON à la suppression du contrôleur dans nos trains !

A partir de juillet 2014, la SNCF et le Conseil Régional ont prévu de faire circuler des trains sans Chef de bord en Picardie, à titre expérimental sur l’axe Paris – Beauvais, dans un premier temps.

Conséquences pour les usagers :
dégradation inacceptable de la qualité de service, des conditions de transport et de la sécurité à bord des trains.

Des trains sans agent(s), c’est la porte ouverte à :
L’accroissement du risque ferroviaire en faisant peser sur le seul conducteur les problèmes de sureté et sécurité des voyageurs. Quid en cas de malaise d’un voyageur ?

Une régression en termes d’information: les conducteurs ne pourront pas à la fois assurer sereinement leurs procédures de sécurité et informer convenablement les voyageurs, notamment en cas de panne ou situation perturbée. Quid de la gestion des correspondances?

L’augmentation des dégradations sur le matériel qui, en plus de nuire au confort des voyageurs, coûtent très cher aux contribuables.

L’explosion de la fraude que seuls des contrôles réguliers à bord des trains peuvent limiter. Cette fraude menace grandement l’équilibre déjà fragile de nos services publics.

La recrudescence des incivilités et des agressions: Certaines voitures des trains Transilien « longs parcours » de Paris-Est sont devenues de véritables zones de non-droit depuis la disparition du Chef de Bord : tabagisme, détritus et nuisances sonores sont désormais le quotidien des usagers. Dans le même temps, le renforcement de la présence des agents depuis quelques années dans les trains Paris – Beauvais a permis d’améliorer la tranquillité sur cette ligne dite sensible.

Nous, associations et collectifs d’usagers des trains Picards, demandons le maintien de l’accompagnement systématique des TER et Intercités.
En partenariat avec :
ADU Paris-Laon
IDR 80
Le Railleur Picard
LUTECE
SNCFvamtuer
Retour à la normale demain
Mercredi 5 décembre
La grève est terminée. Le trafic sera normal demain.
Encore un lundi catastrophique
Lundi 03 décembre
Ce lundi matin est un "copier/coller" du lundi de la semaine dernière. Tous les trains de pointe du matin dans le sens Beauvais Paris sont arrivés avec un retard se situant entre 30 minutes et 1h30. Le train de 6h13 a été supprimé suite à un problème matériel. Demain la grève continue.
Voir les horaires du 04 décembre pour Paris Beauvais
Voir les horaires du 04 décembre pour Beauvais Creil
Voir les horaires du 04 décembre pour Beauvais Le Tréport
Nouvelle semaine difficile?
Dimanche 02 décembre
Après une semaine difficile perturbée par les grèves mais aussi par les conditions météo, la semaine à venir nous réserve encore des désagréments avec la poursuite de la grève.
Voir les horaires du 03 décembre pour Paris Beauvais
Voir les horaires du 03 décembre pour Beauvais Creil
Voir les horaires du 03 décembre pour Beauvais Le Tréport
Une journée calme
Mercredi 28 novembre
Aucun incident ou retard n'a été signalé aujourd'hui. Seul bémol, la grève se poursuit.
Voir les horaires du 29 novembre pour Paris Beauvais
Voir les horaires du 29 novembre pour Beauvais Creil
Voir les horaires du 29 novembre pour Beauvais Le Tréport
Encore une journée riche en incidents
Mardi 27 novembre Les trains des heures de pointes en direction de Paris sont de nouveau arrivés en retard ce matin. Le motif invoqué est toujours le même : les intempéries. Est-ce lié aux aléas climatiques ? Le train de 5h40 au départ de Beauvais s’est arrêté hors quai aux gares de Esches et Bornel. Pour le retour du soir, le train de 18h35 a été mis à quai 20 minutes après l’heure du départ prévu. Il est parti avec 30 minutes de retard. Selon les annonces diffusées sur le quai , la cause était la sortie tardive de la rame des garages.
Matinée catastrophique
Lundi 26 novembre
Suite aux intempéries et au départ retardé de 30 minutes d’un train ce matin les 3 trains circulants dans le sens BEAUVAIS PARIS aux heures de pointes sont arrivés en retard. Cela commence avec le train partant à 5h40 qui suite à des feuilles mortes sur la voie patine. Il arrive avec 20 minutes de retard. Le train suivant de 6h13 à BEAUVAIS subit un retard de 10 minutes. Aucune information n’ayant été donnée durant le parcours, nous ne connaissons pas le motif. Suite à une gêne de circulation, le 7h40 au départ de BEAUVAIS est parti 30 minutes après l’heure prévue. Le retard s’est accentué durant le trajet pour s’établir à 1 heure à l’arrivée. Les voyageurs ont été tenus informés durant tout le trajet de l’évolution de la situation.
Ce qui semble incompréhensible, c’est que 3 trains de même type, sur le même trajet aient des retards aussi différents.
Ce matin, la grève a surpris certains voyageurs qui ont du attendre le train suivant (jusqu’à 1 heure) qui est arrivé en retard suite aux intempéries. Le retard cumulé atteignait alors 2 heures pour les plus malchanceux. Comment peut-on mettre en péril l’emploi des autres en cette période de crise ?
Ne nous méprenons pas, ce n’est pas le droit de faire grève que nous contestons mais le fait qu’il soit déposé un préavis un vendredi soir pour le lundi matin rendant quasi impossible l’information préalable des voyageurs afin qu’ils s’organisent.
Dernière minute : Grève le lundi 26 novembre
Vendredi 23 novembre
Une concertation avec les syndicats n’ayant pas abouti et s'étant terminée tardivement, nous avons été informé ce soir qu’ une grève aura lieu le lundi 26 novembre. Prévenez vos connaissances pour leur éviter une désagréable surprise lundi matin. Vu le nombre de trains en circulation, nous espérons avoir uniquement des trains à composition multiple (2 rames). Les horaires applicables peuvent être consultés sur les liens suivants :
Voir les horaires du 26 novembre pour Paris Beauvais
Voir les horaires du 26 novembre pour Beauvais Creil
Voir les horaires du 26 novembre pour Beauvais Le Tréport
Horaires Demandes de sillons
voir les horaires Voir les horaires applicables du 11 décembre 2011 au 14 juillet 2012 et du 19 août au 8 décembre 2012 Jeudi 8 mars
La SNCF a jusqu’au 9 avril pour effectuer ses demandes de sillon à RFF pour le service 2013. Le sillon correspond à un horaire de train d’un point à un autre.
Si vous avez des remarques à formuler concernant les horaires de train suite à la mise en place du cadancement le 11 décembre 2011, envoyez les nous. Nous transmettrons l’ensemble de vos doléances à la SNCF.
Comité de ligne
Mercredi 7 mars
Le prochain comité de ligne aura lieu à l'amphithêatre du Pré Martinet 17 rue du Pré Martinet à Beauvais le 28 mars 2012. C'est le moment de faire part de vos remarques auprès des représentants de la Région, de la SNCF et de RFF. Nous comptons sur vous.
Train bloqué en maintenance
Jeudi 16 février

Mercredi matin, le premier train au départ de PARIS a été supprimé. La rame qui était en maintenance aux ateliers du LANDY n’a pu être sortie en temps et en heure. Une passerelle permettant l’accès par des trappes sur le toit des voitures est restée bloquée empêchant la sortie du train.

Ce train devait être assuré celui de 7h40 au départ de BEAUVAIS. Pour éviter une suppression, la SNCF a pris 4 voitures sur le train prévue à 6h38. C’est pourquoi ces trains qui devaient être assurés en composition 2 fois 4 voitures étaient en unité simple 4 voitures.
Voyageurs en colère
Jeudi 23 octobre/b>
Depuis le 6 juillet, la situation sur la ligne Paris Beauvais s’est dégradée. Tous les jours des trains sont supprimés, des trains sont en retard. Nous voyageons debout. Lors des différents comités de ligne les voyageurs, associations et salariés avaient exprimés leur opposition à la mise en place de l’ANS. Une pétition signée par 3770voyageurs a été remise. Un rapport du CHST alertait sur les dangers à mettre en place cette nouvelle organisation. Le problème de la fragilité de la vidéo sur les trains étaient connus. Malgré tous ces signaux, l’ANS a été mis en place. Devant la dégradation de la situation, nous avons fait un courrier à la région : une réponse nous a été apportée mais n’a rien apportée de nouveau. Ah si , Monsieur GEWERC s’est fendu d’un courrier à Monsieur PEPY. Pour quel résultat ? Puisque rien ne bouge faisons bouger les choses ! Montrons notre mécontentement ! Pour commencer, nous vous proposons de remplir pour vous un courrier qui sera adressé à la région pour demander le rétablissement d’un service normal. Vous n’aurez qu’à saisir votre nom, votre prénom, votre adresse mail. Après votre validation du contenu, il sera envoyé en votre nom. Montrons que nous en avons ras le bol ! Si cette première action ne rencontre pas d’écho nous passerons à l’étape suivante. J’envoi un courrier à la région
Un glaçon et les voyageurs trinquent Faites vos commentaires sur le blog de la ligne
Mercredi 8 février

Mercredi matin, le premier train a rencontré sous le tunnel du COUDRAY un bloc de glace sur la caténaire . Il a réussi à passer. Pour ne pas risquer qu'un train reste bloqué avec des voyageurs sous le tunnel, il a été demandé une visite par les techniciens. De fait, la circulation a été interrompue entre Méru et Beauvais. Le premier train venant de Paris a fait un train origine Meru. A 7h10 , et après visite par les techniciens, la réouverture du tunnel a été donnée moyennant des conditions de franchissement de la zone de 400m incriminée (concrètement, le train baisse son pantographe sous cette zone et roule sur son "élan") Cet incident a entrainé des suppressions de train et des retards allant jusqu’à 55 minutes.



Vous avez des avis à donner, des commentaires à effectuer, des idées pour améliorer le service, des interrogations!

Vous pouvez les formuler sur le blog TER de la ligne Paris Beauvais.
Voir le blog TER PICARDIE PARIS BEAUVAIS
Les dernières news
Le 12/1/2011 : Accident de personne à Saint Denis
Le 11/12/2010 : Emission "C’est ma vie” sur M6
Le 5/12/2010 : Fraîcheur de rigueur
Voir toutes les news